La photographie, c’est offrir à voir et à ressentir. C’est créer du visible et suggérer l’invisible.

       Mon métier de photographe

Je photographie aujourd’hui la région Occitanie dans toute sa diversité. Je m’attache à valoriser à la fois le portrait expressif d’un personnage, l’architecture d’un lieu, d’une demeure, la lumière d’un paysage et son caractère, un reflet, un éclat de soleil en gros plan sur la matière, à rendre chaque modèle (personne, paysage…) unique et intemporel.

Toujours à l’écoute des besoins de mes clients avec la volonté de rester à la pointe de l’innovation je travaille avec les boitiers reflex  numériques CANON les plus performants et toute sa gamme d’optiques professionnelles,capable de s’adapter à toutes les situations. je réalise mes prises de vues en fichiers raw pour obtenir des images de haute qualité et proceder à des retouches très fines en post-production. Pour façonner la lumière j’utilise le matériel ELINCHOM pour sa fiabilité et son adaptabilité.

Pour partager mon gout des belles images et les thèmes qui me passionnent, je veux proposer aujourd’hui des photographies en éditions d’art.

Le support papier reste incontournable, d’une part pour la liberté qu’il nous offre, peut prendre le temps de contempler les images, de feuilleter à sa guise, d’y revenir, on choisit le lieu et le moment…
Et d’autre part le papier en tant que matière palpable et manipulable nous permet de nous approprier les photographies de les conserver en tant qu’objet qui traverse le temps.

 

 

Mon aventure Parisienne avec la photographie:

Je découvre la photographie dans une école toulousaine. À 20 ans, je m’installe à Paris et intègre le laboratoire de l’Agence VIVA. Une expérience qui influencera mon regard d’artiste et ma carrière. Pour les huit photographes qui ont créé l’agence en 1972, la photo  se veut   porteuse d’information et d’émotion. Ils allient une réflexion sociale à une attitude créative.

Mon premier reportage personnel  est publié  et une aide à la création du ministère de la culture , m’aide à réaliser un travail de plusieurs mois sur l’univers de  la jeune danse contemporaine et les chorégraphes prometteurs des années 80: Découflé,Bagouet,Larrieu, Brumachon,Chopinot..etc.

Grâce à une bourse de  Paris Photo c’est le monde des coulisses de la haute-couture m’ouvre à moi. Sur ma route, je rencontre des personnages remarquables, comme Jean-Jacques Picard, l’attaché de presse de Christian Lacroix, qui me fait entrer dans l’intimité de l’atelier, me permet de photographier toute la partie confidentielle, derrière le viseur de mon Leica, j’assiste à la préparation des premières collections de haute couture de Christian Lacroix . Mon reportage couvre plusieurs saisons, il est présenté au Palais de Tokyo  à Paris par le Centre National de Photographie.

Franca Sozzani, la rédactrice en chef du Vogue Italie et grande prêtresse de la mode,  remarque mon travail sur les coulisses des défilés de haute-couture et me contacte aussitôt pour une collaboration. Pendant près de 15 ans, j’enchaîne des reportages sur la danse contemporaine et la haute-couture pour : Vogue Italie, Libération, Le Monde, Gap Japon.Parallèlement, je crée, avec une journaliste japonaise, Le Centre de Documentation des Arts et de la Mode pour l’édition de cahiers de tendances.